Les 10 maximes du Nul (ou de la Nulle)

  1. Quelques pansements tu emporteras (au cas où), mais surtout du Compeed (ou autre double peau) pour le retour tu prévoieras.
  2. Si bâtons téléscopiques capricieux tu possèdes, de simples bâtons de ski tu préféreras. Mieux vaut un bâton moins sophistiqué, mais un appui solide...
  3. A la montée, pull chaud ou anorak tu enlèveras (à mettre dans le sac à dos)... sinon en haut plus rien de sec tu n'auras, et tu te pèleras !
  4. Tes gants tu n'ôteras pas. A moins de les crêmer soigneusement. La réverbération de la neige est trompeuse, on pense souvent au nez, mais on oublie les bras & mains...
  5. Fruits secs, barres de céréales etc dans tes poches bien accessibles tu mettras. Surtout si avec des plus costauds que toi tu randonnes, car s'arrêter, défaire le sac, chercher de la nourriture tous les quarts d'heure tu ne pourras !
  6. De l'eau en quantité tu emporteras, et à te réhydrater, tu n'hésiteras pas.
  7. De la nourriture en surabondance, il n'est pas besoin : en haut, tellement fatigué tu seras que la faim aura disparu. Prévoir donc "normalement" (histoire de ne pas manquer, et par exemple au cas improbable où des plus nuls que toi te feraient patienter) mais pas pour tenir un siège !
  8. Patiemment tu monteras. A monter trop vite, tu te "grillerais". Si à la montée, les peaux glissent, des pas plus petits tu feras. Avant d'entamer une conversion, un bon appui tu assureras.
  9. Arriver au sommet, c'est bien, c'est beau, mais si tu n'y arrives pas, tu n'es pas pour autant un demi-homme, une demie femme. Si tu as déjà pris du plaisir dans ta rando, l'essentiel y est. N'oublie pas qu'il faut aussi redescendre...
  10. Descendre doucement il faut. Si la vitesse tu cherches, va donc sur les pistes dammées ou les slaloms olympiques...

Pico fait du ski de rando